Le gazon des fous – Extrait – À paraitre chez…

cabriolet 4

Extrait – Le gazon des fous –

A paraitre chez… ?

 

 

 

 

C’était donc ça l’Italie. Une grande bouffée d’air chaud sur le tarmac, un ciel bleu qui crève les yeux, mon trench léger, mais trop lourd déjà, les bas qui collent aux jambes, un paysage sec, jaune, aride, planté d’oliviers et d’amandiers, un véritable ailleurs, un grand bol de loin.

Gaspard a loué un cabriolet, je l’ai entendu parler italien au guichet, c’était facile pour lui, c’était exotique pour moi, j’étais fière de son aisance. Nous avons longé la côte. Adriatique à droite, mèches au vent et lunettes noires à gauche, une main sur ma cuisse, un regain d’envie, de vie.

J’ai soulevé les fesses, remonté ma jupe, et pendant que Gaspard faisait semblant de regarder droit devant lui, j’ai détaché les jarretelles, devant, derrière, me contorsionnant, faisant finalement glisser le nylon sur mes jambes. Empoignant ma belle liberté par le col, j’ai glissé mes pieds nus dans mes escarpins et lâché les bas dans l’air chaud du bord de mer en criant « ti amo ! » Une vraie gamine à la découverte du monde ! De son monde.

Il a ri haut et fort, comme le fait un italien quand il sait qu’il aura de l’amour et du vin, il a pris ma nuque dans sa main, avec l’assurance d’un vrai macho, j’ai ôté mes chaussures et posé mes pieds sur le tableau de bord, comme savent le faire les femmes, avec cette délicatesse exquise de la juste cambrure. Le vent s’engouffrait dans mon trench, en écartait les pans, il matait ma bretelle de soie, découvrait que sous le caraco, flottaient mes seins nus, ils étaient si menus,  ça n’était pas indécent…

J’observais le coin de son oeil, je jouais avec mes doigts de pieds sous le pare-brise, je faisais rouler mes cuisses sur le tempo de musiques inconnues et très ringardes, parfaite petite allumeuse à la bouche en coeur, à la fesse pas farouche.

Je crois que c’est à ce moment que j’ai compris que nous ne passerions pas la première nuit chez ses parents.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s