Hey les blogueurs littéraires ! En vrai, pourquoi vous chroniquez vos lectures ?

12910954_10209147840639246_275857542_nIls sont devenus des acteurs incontournables du monde littéraire. Les bouquins, c’est leur came.

Lâchez-les dans les allées d’un salon, ils sont émerveillés comme des gosses dans un magasin de jouets. Ils avalent des kilomètres de lignes, souvent avec cette liberté de choix que les journalistes n’ont pas toujours.

Ils y cherchent avec une avidité jamais rassasiée un ton nouveau, un style, une émotion. Sitôt le livre refermé, ils écrivent pour ne pas oublier, se reprennent un petit shoot des passages préférés et partagent. C’est ce qui ressort partout dans leurs réponses, le partage.

 

Les éditeurs l’ont bien compris. Tout ce partage gratuit vaut bien un petit SP. Certains blogueurs les acceptent, lisent et chroniquent tout ce qu’ils reçoivent, et même ce qu’ils n’aiment pas. D’autres préfèrent ne pas égratigner, ils se concentrent sur leurs coups de coeurs, d’autres encore achètent leurs livres, histoire de ne pas se sentir obligés.

Pour La Toile Cirée, on leur a posé cette question:

Hormis votre passion évidente pour la littérature, pourquoi chroniquez-vous vos lectures ?

Céline Huet : Pour partager, papoter, faire découvrir. Et pour essayer d’apporter notre pierre à l’édifice culturel. (comme ça, à brûle-pourpoint).

Son blog

Denis Arnoud: Pour partager mes coups de coeur, donner envie des les lire. Faire découvrir des livres dont on ne parle pas forcément à la TV ou dans la presse et qui méritent d’être lus.

Son blog

Céline Huet: Pour faire de belles rencontres lecteurs/auteurs aussi ! Et lecteurs / lecteurs.

Cathy Galliègue: Est-ce que certaines rencontres vous ont déçus ? Je veux dire, une sorte de gap entre la qualité d’un texte et les qualités humaines de l’auteur ?

Denis Arnoud: Oui c’est arrivé, Cathy, mais très rarement.

Cathy Galliegue:  On ne balance pas de noms, ce n’est pas le genre de la maison.

Céline Huet: Comme Denis. On balancera en privé !

Cathy Galliegue: Mais du coup, quand vous êtes déçus par la rencontre, est-ce que vous regrettez d’avoir porté un texte ?

Céline Huet: Oui… Enfin à ce point-là c’est rare ! (heureusement)

Denis Arnoud: Pas forcément, un texte de qualité je n’ai jamais regretté de l’avoir défendu. En revanche ça peut me pousser à ne pas continuer à lire cet auteur !

Céline Huet: Non. Pour moi les mots, les pages restent malgré la déception… Mais cela ne me donne pas forcément super envie de lire le prochain…

Cathy Galliegue: Le charme est rompu, donc…

Ellen Vaillancourt: Pour aider les auteurs. Une critique est toujours bienvenue !

Cathy Galliegue: Mais autre question : quand vous n’accrochez pas, quand un livre vous tombe des yeux, vous le chroniquez pour dire votre déception ou pas ?

Denis Arnoud: Non je ne le chronique pas, je n’en parle pas, en revanche j’envoie un retour à l’auteur si le livre m’a été envoyé !

Céline Huet: Moi oui ! Cela donne plus de poids à mes avis positifs du coup…

Cathy Galliegue: Céline, c’est difficile non ?

Céline Huet: Peut-être… Pour l’auteur cela peut être violent, oui. Mais je suis quelqu’un de trop entière pour ne pas dire ce que je pense de quelque chose, bon ou mauvais…

Denis Arnoud: J’ai fait deux fois des chroniques négatives dans le cadre d’opérations où on devait absolument chroniquer toutes nos lectures !

Cathy Galliegue: Oui, je comprends ce point de vue, Céline, et il faut sûrement du courage pour donner un avis négatif. Et du courage à l’auteur pour l’encaisser. Mais, je trouve que Yann Moix prend un tel pied à descendre absolument tout que je lui laisse ce plaisir.

Céline Huet: Non mais lui il casse pour casser. Je ne suis pas d’accord avec ça. C’est souvent peu étayé sur le fond hélas.

 

 

Cathy Galliegue: Est-ce que vous refusez systématiquement certains genres ou sujets ?

Céline Huet: Dans l’absolu non. Je suis ouverte à tout… J’ai des goûts éclectiques donc cela aide…

Denis Arnoud: Je suis ouvert à tout également !

Cathy Galliegue: Donc même la SF, la littérature érotique, les trucs expérimentaux, tout y passe ?

Denis Arnoud: Moins ma tasse de thé mais oui, si c’est bien écrit ça m’intéresse !

Boris Allan Verne:  Je blogue tout simplement pour mon plaisir.

Son blog

Cathy Galliegue: J’imagine. Mais pouvez-vous expliquer en quoi réside ce plaisir ?

Boris Allan Verne: Un certain goût de l’écriture que j’ai moi aussi, comme beaucoup d’autres chroniqueurs à mon avis. Cela me permet d’écrire quelques textes, bien souvent sans prétention et de les partager aux quelques personnes lisant ces chroniques. (cela fait bien longtemps d’ailleurs que je n’ai pas trempé ma plume, absorbé par ma profession!!!)

Ludivine Casilli-Désaphi: Pour partager, pour rencontrer, pour découvrir pour offrir …pour ne pas oublier, pour mettre une petite pierre à l’édifice de la culture, pour montrer aux plus jeunes combien c’est enrichissant de lire…pour continuer à faire fonctionner mon cerveau, pour sortir de ma « zone de confort », pour me prouver que je suis capable de le faire… Je continue ?

Tiffany M. Trinel: J’ai commencé le blog car j’en avais marre de garder le plaisir de lire pour moi. C’est bien un moment mais j’avais envie de partager. De faire découvrir…Là, il est clairement en pause par manque de temps malheureusement.

Violaine Belouard: j’ai mis du temps avant de me lancer dans l’aventure du blog mais j’y ai pris goût car ça me permet de partager mes lectures, mes swaps et aussi de garder une trace de mes lectures plus précise qu’avant. Et de là j’ai énormément enrichi ma passion car depuis j’ai pu créer des partenariats avec d’autres blogueurs, des maisons d’éditions, et surtout créer un groupe de lecteurs dans ma ville et développer avec Cultura des rendez-vous littéraires. Bref, pour l’instant je n’y trouve que du positif et j’espère que ça durera.

Son blog

Loley Read: Je ne voulais pas de blog je passais déjà trop de temps sur l’ordi et puis la passion à été plus forte, c’est un vrai bonheur de propager mon shoot, ce qui me fait vibrer. Il y a de telles pépites en France et en Belgique que je pense qu’il est nécessaire de faire du bruit et de le crier.

Ça reste une passion pas un métier donc si je n’ai pas aimé je préfère m’excuser rendre le livre ou l’envoyer à un autre blogueur qui saura sûrement l’apprécier.

En effet il arrive un moment où l’on ne peut pas tout lire et il faut alors sélectionner selon ses goûts et savoir refuser certaines sollicitations.

Au final les infos publiées sur un blog restent et c’est carrément sympa comme système.

Son blog

Aely Nah: Au départ je me faisais des fiches de lecture pour moi, pour me souvenir des livres et en parler aux amis qui aiment lire.

En fait j’ai juste ouvert en plus grand mon cercle d’amis.

Et transformé des fiches de lecture plus courtes en chroniques un peu plus matures.

Leila Rochd Renoux: Coucou Cathy,

Voilà mes réponses.

Le nom du blog en dit long déjà Leeloo s’enlivre – Whatever Leeloo reads, Leeeloo shares.

Son blog

La notion du partage est là, et c’est la première raison, je partageais mes avis sur des sites de lectures avant de créer le blog

En chroniquant certaines de mes lectures ça me permet de m’en souvenir, et surtout d’en parler à d’autres. Et à ma petite échelle, faire découvrir certains auteurs surtout des maghrébins.

Pourquoi certaines, car toutes les lectures ne se prêtent pas aux chroniques (un essai sur la physique par ex, je n’ai pas assez de bagages pour analyser la chose à fond), et d’autres lectures qui ne m’ont pas plus, ou très peu, ou pas inspirée du tout. Pour ces dernières on a deux cas de figure, je ne chronique presque jamais pour donner un avis très négatif, qui suis-je pour le faire ? je ne crois pas qu’un simple blogueur lambda ait la légitimité de descendre le bouquin d’un auteur qui a mis toutes ses tripes. Donc je passe mon tour et laisse d’autres qui savent très bien le faire. Je ne donne jamais de notes, mais on voit si c’est un coup de cœur ou si cela m’a moyennement plu. J’ai fait 3 ou 4 chros négatives sur des livres d’auteurs très connus (mon avis n’y changera rien) en revanche pour les primo-auteurs ou auteurs à faible lectorat, si vraiment c’est une daube et que je suis en contact avec l’auteur, je le lui dit en MP. J’évite le remplissage, en 18 mois sur le blog il n’y a que des chroniques et 5 rétrospectives sur des rencontres/salons car les lecteurs me les réclament.

Enfin pour ta dernière question, j’évite les SP, je préfère lire ce dont j’ai envie, en plus un SP, ça te met une grosse pression (et si tu n’aimes pas , t’es mal barrée.

J’évite aussi tout ce qui ne m’intéresse pas, la SF, Fantasy, Young-adult,

Enfin, je lis ce que j’ai envie de lire, j’essaye d’avoir une PAL d’une taille raisonnable, pas envie d’arrêter d’acheter des bouquins aujourd’hui et de lire la PAL, mourir et laisser encore 1000 livres non lus en héritage à mes gosses.

Pierre Perrin: (Nous a simplement répondu par l’adresse de son blog)

Ici, donc

Martine Galati: Le partage, les échanges, parler, parler et encore parler de lecture et de littérature

Sophie Scutnaire: Pour partager, échanger, faire découvrir… Pour permettre aux jeunes étudiants qui me suivent de faire de belles rencontres parfois.

Son blog

 

12 réflexions sur “Hey les blogueurs littéraires ! En vrai, pourquoi vous chroniquez vos lectures ?

  1. c’est une affaire de famille, mais j’ose… mon frère auteur très éclectique est un auteur inconnu, qui mériterait de l’être. 2 livres publiés à compte d’éditeur, l’un sur l’économie, l’autre sur une séquence aéronautique inconnue, 2 livres en recherche d’éditeur, l’un, roman historique se passant à l’exposition universelle de 1855, le dernier, franchement politique. son site au moins est à voir https://www.facebook.com/deslivresetdesidees/

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour cet article assez sympa !
    En tout cas je suis assez d’accord avec certains blogueurs… Je pars du principe que si l’on reçoit quelques livres gratuitement, on ne doit pas se taire sous prétexte qu’ils sont mauvais… Je remercie toujours l’auteur/l’éditeur dans l’article parce que c’est de bonne guerre et que c’est la loi, mais si le livre ne me plaît pas, je le dis de la même façon !

    Aimé par 1 personne

  3. Merci pour cet article ! Excellente initiative ! Il part dans tous les sens, un peu comme ses intervenants, mais c’est très intéressant, justement pour les pistes de réflexions qu’il lance…
    Et j’aimerais découvrir le blog de Lionel Bottero-Clément, dont j’apprécie la position sur la complaisance (assez) généralisée des blogs de chroniques littéraires. Je n’ai pas trouvé de lien dans l’article (je n’ai peut-être pas les yeux en face des trous). J’ai vu qu’il était à l’origine de l’Ivre de Lire, le webzine. Quelqu’un saurait me rediriger vers l’une de ses chroniques ?

    De mon côté je tiens un blog pour :
    -partager le plaisir de la lecture (et inviter à découvrir des perles qui méritent l’attention) ;
    -mettre en garde, occasionnellement, contre des succès dans lesquels j’estime qu’il ne faut pas se laisser piéger ;
    -analyser pourquoi ça marche (quand c’est bien) et pourquoi ça marche pas (quand c’est moins bien) et ainsi affiner l’oeil déjà aiguisé des lecteurs passionnés ;
    -m’amuser (c’est une grosse part du blog, je pense que ce n’est pas tenable sur le long terme si l’on n’y prend pas beaucoup de plaisir) ;
    -mettre une ligne personnelle à valeur ajoutée sur mon CV, puisque le blog montre ton investissement dans le domaine qui t’intéresse ;
    -rencontrer d’autres passionnés. Ce dernier tiret est vraiment celui que je n’attendais pas car, n’étant globalement pas très à l’aise pour aller au-devant des gens qui m’intéressent pourtant, la plateforme du blog m’a permis de rencontrer, parfois par hasard, parfois malgré moi, moult gens géniaux (lecteurs, blogueurs, auteurs, journalistes, éditeurs…). C’est aujourd’hui ce que je considère être l’une des plus belles surprises et réussites de cette expérience !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s