Quand le OUI du grand éditeur arrive.

champagne

Ce texte, je l’ai aimé follement. Je l’ai écrit avec ma vraie voix, sans la brider, sans vouloir faire joli, sans maquillage, je l’ai retourné dans tous les sens, ciselé, j’ai traqué la facilité en gardant la simplicité, j’y ai cru. Les premières réponses sont arrivées, c’était non. Non, pas pour nous, non mais ne vous découragez pasnon retravaillez…Je commençais à le détester, ce texte maudit qui avait eu la grande idée d’aller gratter dans la folie.
Lire la suite