CHRISTOPHE Résonances de l’Inconnu

christophe 1

Jean Cléder  – Éditions  Le Bord de l’Eau – 2006

« Et j’ai crié, crié, Aline !! … pour qu’elle revienne ! »

Oui, c’est l’été et pour beaucoup, cet air y demeure associé et se disperse chaque année dans les vagues à la fin des vacances. 
Et pourtant, celui qui l’a chanté dans les années 60 (déjà le siècle passé) n’a pas arrêté là son parcours d’autodidacte passionné par les sons qui se conjuguent aux mots.

christophe 2

 

Jean Cléder nous restitue dans cet ouvrage sa rencontre avec Christophe, durant 2 années d’interviews. Un artiste atypique, devenu, à son rythme, un véritable génie de notre patrimoine musical français, bien qu’épisodiquement sous les projecteurs des médias.
Il nous fait partager avec une parfaite empathie, ses débuts, ses émois, ses influences significatives, musicales (Bashung, Alan Vega, Jean Michel Jarre… et tant d’autres dont la liste est époustouflante), cinématographiques et littéraires, dans sa quête de perfection des sons.

 

 

 

Crédit Photo: @Brigitte Ponthieu

C’est avec une sensibilité incroyable que « Résonances de l’Inconnu » nous met en parfaite communion avec ce technicien des mélodies, mélodiste de la technique. Il explique la raison pour laquelle ses paroles ont cette spécificité d’accompagner sa musique, pourquoi il ne chante pas, mais inspire, respire les mots !

christophe 3

Dandy, un peu maudit, Christophe dit :

Les mots je les mange ; et il faut penser que les images restent dans la tête, tandis que le son prend une forme dadaïste…ça devient du « dada-son » . C’est à dire que l’image est comme déjà faite, mais le son par lequel je la transmets prend petit à petit une forme dadaïste ; comme dans le langage les dadaïstes défaisaient la grammaire et la signification pour arriver à une expression plus directe, on pourrait dire plus organique – et dans les concerts ça va plus loin encore, l’expression se transforme en ….respiration : c’est ….le son du moment, qui existe tel soir, et le lendemain ne sera pas le même.

Crédit Photo: @Brigitte Ponthieu

C’est ce talent que je vous invite vivement à découvrir de la façon aussi profonde et intuitive que nous le propose Jean Cléder, « une expérimentation sonore, aux confins de la musique et du cinéma ».

« Les Paradis Perdus » le sont-ils vraiment ? On en doute après cette lecture passionnante !

christophe 4

Je souhaite adresser un remerciement tout particulier à Dominique-Emmanuel Blanchard des Editions Le Bord de L’eau, qui m’a fait connaître cette publication qui est un vrai cadeau d’émotion pure, ponctué de photos sublimes et rares.

Alors si j’ai pu guider votre curiosité, même s’il est terriblement frustrant pour moi de ne pas vous en dire davantage, le cadeau sera à ne pas douter, pour vous. christophe 5

Un tremplin, 10 ans après cet ouvrage, pour vous encourager à écouter les titres sublimes de son nouvel album, à 70 ans, un Christophe toujours aussi créatif qui nous emporte dans « Les Vestiges du Chaos. »

Bonus : un CD, montage sonore avec Christophe.

Prix : 19 euros

Par Brigitte Ponthieu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s