Désorientale

Désorientale

Par Monique Ayoun.

Une fresque familiale épique.

Kimiâ, une jeune iranienne lesbienne et ex punk —joli cocktail !— se prépare à faire un bébé avec le sperme d’un pote séropo.

À l’hôpital Cochin, durant les longues heures d’attente qui précèdent son insémination, elle a tout loisir de se remémorer l’épopée étonnante de sa famille, réfugiée politique en France. Entre satire sociale et conte persan, procédant par courts flash back bien dosés, ce beau roman ambitieux au ton très personnel nous plonge dans l’histoire de l’Iran ainsi que dans celle d’une femme en quête d’identité.

Ce qui m’a particulièrement séduite dans ce roman c’est le ton : l’auteure a écrit avec ses tripes et ça se sent ! Ce qui n’empêche pas une bonne dose d’humour et une sacrée distance : j’ai bien aimé par exemple que Kimiâ, l’héroïne, échappe à cette identité iranienne qui lui colle à la peau en même temps qu’à cette identité française au sein de laquelle elle se façonne.

On a la vie de ses risques mes chatons. Si on ne prend pas de risque, on subit, et si on subit on meurt, ne serait-ce que d’ennui.

L’homosexualité de Kimiâ la détache de ces deux cultures et la met en opposition avec elles. De fait, cette fille n’est pas tant en exil que dans l’errance, à la recherche d’elle-même et du monde.  Et c’est en parlant de la maternité à travers les époques — de son arrière grand-mère, à ses grands-mères et à sa mère—  qu’elle évoque son expérience personnelle qui passe par la procréation médicalement assistée.

Le tour de force de roman c’est d’être à la fois très intime et très politique. Chapeau ! Et difficile de croire qu’il s’agit d’un premier roman tant la construction est savante et le style maîtrisé !

Négar Djavani, Éditions Liana Levi, 380 pages, 22 €

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s