Je n’ai pas l’âge. Manuscrit de Carole Declercq

pas-la%cc%82ge

Mesdames et messieurs les éditeurs, découvrez ce nouveau texte de Carole Declercq, et arrachez-vous le ! 

La force du style de Carole Declercq, c’est une langue de dentelle parsemée de petites épines, c’est cette apparente facilité, celle des athlètes de haut niveau qui semblent exécuter les plus belles prouesses sans se forcer.

Lire la suite

Romain Gary s’en va-t-en guerre

 

capture-decran-2017-03-04-a-14-13-35

Au micro de Monique Ayoun sur Judaïques FM, Laurent Seksic nous parle de son dernier roman, Romain Gary s’en va-t-en guerre

Il revient sur son parcours d’écrivain et de médecin, un parcours jalonné de rencontres décisives et marqué pas une volonté farouche d’écrire, jusqu’à renoncer à l’exercice de la médecine pour se consacrer à l’exercice d’écriture. Une interview passionnante à découvrir ici : 

La trilogie d’Elena Ferrante

9563fec4728708958734c789d5615a3e

Ça y est! J’ai mis mon nez dans la trilogie d’Elena Ferrante… Premier reniflage vaguement curieux, intéressé certainement. Tout dans l’Italie me plaît. Et j’ai reçu un plein paquet d’images. La claque magistrale qu’augure chaque visionnage d’un De Sica ou d’un Rossellini, voire d’un Comencini pour l’âpreté. C’est une fresque, une vraie, comme nous n’en avions pas eu depuis longtemps. J’ai beaucoup d’admiration, en tant qu’auteur, pour ce genre de travail d’orfèvre qui nous ramène au temps des feuilletons dans les journaux du XIXème siècle où la concision n’avait pas le droit de cité. Et c’est tant mieux! Vive les détails, vive le déballage, vive la véracité qui n’est possible que dans l’énumération et l’accessoire qui font tranches de vie. A bas les effets et les coups de manchette.

Lire la suite

Personne n’a oublié

personne

Sam a huit ans, il vient de mourir. Sam était la prunelle des yeux de sa mère, Colette. Il était aussi son coeur, sa chair, sa vie. Elle ne tenait debout que par lui, à travers lui, les bras et tout son être de mère, aussi entière que morcelée par sa vie de misère, tendus vers son petit garçon.

Lire la suite

Fines herbes et Jeunes pousses

fines-herbes-2

La toile cirée ouvre un nouveau tiroir à épices.

Ça s’appelle Fines Herbes – Nouvelles pousses. Ici, nous accueillerons les plumes encore jamais publiées, les extraits de textes en recherche d’éditeur, histoire de donner le petit coup de pouce aux nouvelles pousses – elle était facile celle-là -. Mais attention, aucune complaisance ni copinage, nous restons fidèles à notre recherche de bons produits.

Lire la suite

Pêcheurs d’étoiles par Jean Paul DELFINO

Par Brigitte PONTHIEU


C’est une bouffée d’oxygène, un voyage dans le temps que je nous suggère Jean Paul Delfino.

En fan de Woody Allen, je retrouve avec bonheur l’atmosphère de « Midnight in Paris » façon Delfino !
Dans le tumulte des soirées parisiennes de 1925, j’ai suivi Blaise Cendrars écrivain, de retour d’un voyage au Brésil, au début de sa vie, et Erik Satie, musicien en mal de reconnaissance, sur la fin de la sienne, toute une nuit, avec force détails où les mots sont tous judicieusement et délicieusement choisis pour nous laisser convaincre.
Un périple parisien que balisent les réverbères de la Capitale, retrouvailles de ces deux hommes à la recherche d’une énigmatique femme, Biqui.

Lire la suite